Trio

L’atelier présente
deux trios pour violon, violoncelle et piano, l’un du début de la période romantique (Schubert) et l’autre de la période moderne (Chostakovitch). Ils sont tous deux imprégnés de thèmes populaires. Le ménage à trois n’est jamais simple, mais le trio montre que c’est possible. L’alternance des rôles entre instruments et des passages joués à deux sont quelques clés de la réussite.

Le 2e Trio de Schubert (1827)
est écrit à la fin de sa vie. L’équilibre du trio repose en partie sur une première partie sérieuse – premier mouvement dramatique et 2e mouvement composé sur une mélodie suédoise qui saisit l’oreille de l’âme – et des 3e et 4e mouvements solaires et légers.

Le 2e Trio de Chostakovitch (1944)
est composé après la fin du siège de Leningrad, durant la seconde guerre mondiale. Le trio débute avec une mélodie qui frôle le silence dans un mouvement lent alors qu’il “devrait” être rapide. Les contrastes entre les mouvements sont considérables. Le 4e mouvement est composé sur des mélodies juives dont l’expressivité est renforcée par la rage des cordes jouées en “pizzicatis”.