Monteverdi (1607), Orphée

L’histoire
Le mariage d’Orphée et d’Eurydice est célébré en compagnie des bergers et des nymphes. Tous se réjouissent. Survient l’impensable. Eurydice meure piquée par un serpent. Orphée décide d’aller la chercher aux Enfers. La beauté de son chant est telle que Pluton, roi des ténèbres, lui accorde de ramener Eurydice à la vie, mais à la condition de ne pas se retourner sur le chemin du retour….

Le compositeur et son ouvrage
Monteverdi devait être animé par une passion excessive pour oser mettre en musique le drame qui incarne la force divine de la musique. Pari gagné. Il crée le premier chef d’œuvre de l’opéra. Ce nouveau genre né en Italie dominera la période baroque et influencera tous les compositeurs de France, d’Allemagne ou d’Angleterre.

Dans L’Orfeo, Monteverdi accorde aux instruments une importance sans précédent en attribuant aux personnages un instrument spécifique. Une innovation qui ouvre la porte de la modernité et de la composition instrumentale, après des siècles de musique vocale.

Enfin, Monteverdi nous pose un dilemme de nature amoureuse : vaut-il mieux s’épargner ou s’infliger la blessure d’écouter le chant de son Orphée au moment où il se retourne et comprend qu’il perd à jamais Eurydice?

L’atelier
Parmi les différentes activités (passages clés, formes, plan de l’ensemble), l’atelier montre comment les instruments et les voix sont combinés pour “rendre visible à l’oreille” les personnages et les sentiments.

La version écoutée
Monteverdi, L’Orfeo, Favola in musica (Teldec, 1978)
Lajos Kozma,…, Concentus musicus Wien, dir. Nikolaus Harnoncourt