Le moine et le troubadour

Trouvères Manessiche Liederhandschrift

Trouvères (Manessiche Liederhandschrift, 14e s.)

Quelle est la différence entre un moine et un troubadour? Au Moyen Âge, la frontière n’est pas si claire.

Autour de l’an 800, les moines de l’abbaye de Saint-Gall Notker et Tuotilo inventent des formes musicales et des textes poétiques qui contribueront à unifier la liturgie et l’église, et qui influenceront Bach 1000 ans plus tard. Les troubadours aussi trouvent des formes musicales et poétiques. Elles sont si géniales qu’elles marqueront les poètes Dante et Pétrarque.

Le moine comme le troubadour chantent souvent pour une Dame. Il arrive qu’un troubadour devienne évêque. Il arrive que la lignée d’un illustre homme pieux, celle de Guillaume Ier d’Aquitaine qui fonde l’abbaye de Cluny en 909, engendre un illustre libertin, Guillaume IX, premier troubadour vers 1100, grand-père d’Aliénore, reine de France, troubadouresse et mère de Richard Coeur de Lion, roi, croisé et trouvère.

Au Moyen Âge, le profane investit l’église à la fête des Fous comme le religieux investit la société dont il rythme le travail au son des cloches d’une abbaye. La frontière n’est pas si claire.