Postromantiques II, la fatalité

(Berg, Korngold, Rachmaninov)

Dimanche 12 juin 2022, 09h-12h annulé

Tarif  50 francs, polycopié et pause café inclus (tarifs réduits, voir billetterie)

Acheter des places billetterie et abonnements
(nombre de participants limité, mesures sanitaires adaptées)

Lieu  Conservatoire populaire de musique, danse et théâtre, Centre D’Ivernois (salle G. De Agostini), Rue François-D’Ivernois 7, 1206 Genève accès

L’atelier
Au tournant du 20e siècle, des avant-gardes radicales renouvellent les arts. La seconde école de Vienne emmenée par Schönberg développe l’atonalité et le dodécaphonisme. Le romantisme, qui n’est déjà plus, est défendu par ses derniers inconditionnels.

Berg (1885-1935), Korngold (1897-1957), Rachmaninov (1873-1943)

Alban Berg fait partie de l’avant-garde avec Schönberg, mais il conservera toujours la sensibilité postromantique de ses œuvres de jeunesse dont la Sonate pour piano (1908-1909), un sublime fragment, bref, intimiste, à la tension wagnérienne. Ses envoûtants Sieben frühe Lieder (1905-1908) en sont l’équivalent pour voix et piano.

Erich W. Korngold fut un enfant compositeur prodige. Installé à Vienne, à neuf ans il joue sa cantate à Mahler qui crie au génie. Attaché à la tonalité dont il continue d’explorer les potentialités, Korngold est le dernier postromantique. Ses Trois Lieder (1928-1930) dégagent un sentiment de plénitude désolée qui prolonge le Brahms des Intermezzi.

Sergeï Rachmaninov compose l’essentiel de son œuvre avant son exil de Russie en 1917. Ses Mélodies op. 38 mettent en musique des poètes symbolistes russes avec des couleurs impressionnistes et une irrésistible expressivité. Ses célèbres Préludes et Études-Tableaux pour piano ont acquis d’innombrables adeptes à la musique romantique.

Programme
Berg: Sieben frühe Lieder pour voix et piano (1905-1908), Sonate pour piano opus 1 (v. 1908)
Korngold: Drei Lieder op 22 (1928-1930)
Rachmaninov: Duos (piano à 4 mains, 1894), Six Poèmes pour voix et piano (1916), Préludes (1901-1910) et Études-tableaux (1911-1917) pour piano
Comparaisons et liens avec d’autres musiciens romantiques