Musique en jeux Public

Les conférences en ligne “Musique en jeux” vous font découvrir le monde merveilleux de la musique de façon simple, accessible et vivante, avec des jeux d’écoute qui ne demandent aucune connaissance musicale.

En pratique

Tarif d’une conférence : communiqué avec la prochaine programmation

Durée d’une conférence : 75 minutes

Billetterie

La conférence se déroule sur Zoom. Elle n’est pas enregistrée. Vous recevez le lien de connexion et les informations pratiques après la réception du paiement (par carte de paiement, twint ou virement bancaire). Après la conférence, vous recevez les références des extraits écoutés.

Bach: Suites françaises

Les six Suites françaises de Bach comprennent toutes quatre danses européennes : allemande, courante française, sarabande espagnole et gigue anglaise. Elles sont comme une “image de l’Europe unie dans un esprit musical, malgré la diversité des nations qui la composent” (R. Steglich). Saurez-vous les distinguer?

Mozart: Concerto pour piano n°23 (1786)

Dans son merveilleux 23e Concerto pour piano, Mozart instaure des relations harmonieuses entre le piano et l’orchestre. Classicisme oblige. De quelle nature sont ces relations?

Impressionnistes: Debussy et Ravel

Debussy aimait que les choses soient dites à demi. Aucun compositeur n’a été aussi secret que Ravel. Ils étaient amis. Leur merveilleuse musique les reflète. Pas facile de les distinguer. Pourtant, leurs styles sont différents. Avec quelques clés, on peut les reconnaître (parfois).

Schumann: Concerto pour piano (1841-45)

Le Concerto pour piano de Schumann oppose le soliste et l’orchestre de façon plus prononcée, tout en instaurant des relations plus intimes. Romantisme oblige. De quelle nature sont ces relations?

Ravel: Concerto pour piano (1929-31)

Le Concerto pour piano de Ravel respire la fraîcheur et l’influence américaine. Les instruments de l’orchestre se diversifient. Les relations entre le piano et l’orchestre se démocratisent. De quelle nature sont ces relations?

La nuit et le jour

Comment les musiciens expriment-ils la nuit et le jour en musique? Que représente la nuit à la Renaissance, à la période romantique, au 20e siècle? En musique, la nuit est un monde de contrastes et d’imagination. Un terrain de jeu idéal.

Bach, Préludes et fugues I

En 1722, Bach termine un premier cycle de 24 préludes et fugues pour le clavier. 24 couples liberté-contrainte pour qui veut apprendre à composer, à jouer et à écouter. Saurez-vous reconnaître la fugue et le prélude, le nombre des voix et des sujets de la fugue?

Les Planètes (G. Holst)

Les sept mouvements de l’œuvre la plus célèbre de Gustav Holst, “Les Planètes” (1913-1917), représentent les Dieux en musique. Saurez-vous distinguer Mars et Vénus, Jupiter le jovial et Mercure le rapide?

Classiques: Haydn, Mozart et Beethoven

Haydn aurait pu être le père de Mozart qui aurait pu être le grand frère de Beethoven. Ils se sont rencontrés et influencés. Pour Haydn, le jeu prime. Pour Mozart, c’est le chant. Pour Beethoven, c’est le son. Saurez-vous les distinguer?

Variations d’or, répétitions d’argent

Trop de variation stresse. C’est pourquoi il faut répéter. Mais trop de répétition ennuie. C’est pourquoi il faut varier. Expérimentez cette loi qui dépasse le cadre de la musique en découvrant 4 façons de varier et en devinant à quel type appartiennent quelques œuvres célébrissimes.

Romantiques: Chopin et Scriabine

Scriabine compose 24 Préludes pour le piano (1896) suivant le même plan que les 24 Préludes de Chopin (1839) qu’il admire par-dessus tout. Chaque Prélude de l’un reprend des caractères de l’autre. Très proches et si différents. Tous sublimes. Saurez-vous les distinguer?

Musique en jeux Privé

Photo de Ricardo Gomez Angel sur Unsplash

Vous souhaitez organiser une conférence “Musique en jeux” à domicile sur l’un des thèmes proposés ou sur un thème de votre choix? Contacter Claudio Chiacchiari

Tarif: dès 350 francs suisses

photo: Ricardo Gomez Angel, unsplash.com