Beethoven (1770-1827)

Le maître du son

Samedi 26 janvier 2019, 9h-12h
Samedi 26 janvier 2019, 14h-17h
Lieu   Conservatoire Populaire de Musique, Bvd Saint-Georges 36 (Genève) accès
Tarif de l’atelier   50 frs, support d’atelier et pause café inclus
Infos pratiques et formulaire d’inscription

Ludwig van Beethoven

Le compositeur et son œuvre
Les manuels d’histoire indiquent que Ludwig van Beethoven clôt la période classique. En réalité il ne ferme pas une porte, il l’enlève.

On distingue trois périodes créatrices. Entre 1795 et 1802, ses œuvres se caractérisent par de vastes architectures et des contrastes sonores, en restant proches du style classique de Mozart et de Haydn.

De 1802 à 1812, l’écriture de Beethoven évolue. Il perçoit aussi les premiers symptômes de la surdité. Les masses sonores de ses Sonates pour piano contribuent à la facture d’instruments plus puissants, l’expressivité d’œuvres comme la 5e Symphonie évoque déjà l’esprit du romantisme.

De 1812 à 1827, la spéculation formelle augmente, la progression sonore et les dissonances atteignent des paroxysmes. Beethoven se rapproche autant des avant-gardes du début du 20e siècle que de Bach avec les fugues de ses dernières œuvres.

Les 9 Symphonies, 17 Quatuors et 32 Sonates du maître devenu sourd sont si intimidantes pour ses successeurs romantiques qu’ils éviteront de pratiquer ces formes. Beethoven transforme aussi le rapport de la société à la musique. L’exigence d’écoute que demande ses œuvres donne à la musique une nouveau statut qui la rapproche de la littérature et de la philosophie. Respect.

Au programme
Symphonies, Quatuors, Sonates pour piano, Concertos: extraits des trois périodes.
Comparaison avec des œuvres de Mozart et de Haydn, et jeux d’écoute.