Chopin (1810-1849)

Le maître des émotions

Le compositeur et son œuvre
Frédéric Chopin accompli le geste déraisonnablement romantique de ne composer  que pour un seul instrument, le piano.

Frédéric Chopin

 Mieux, Chopin affectionne surtout les formes courtes et d’un seul tenant, autant dire les formes poétiques. Désespérément romantique. Et si la musique pour piano de Mozart évoque toujours la voix humaine et celle de Beethoven souvent l’orchestre, celle de Chopin n’évoque que le piano. Mais son piano n’est plus un piano, c’est l’âme du piano. Atrocement romantique? Oui mais…

Au-delà de la prodigieuse inventivité mélodique imprégnée d’accents populaires, la variété des accentuations, la densité harmonique, la richesse des textures sonores, la polyphonie toujours présente mais en retrait, ou encore la plasticité du phrasé rubato font de Chopin un maître à part. Ses 24 Etudes sont un traité poétique qui aborde l’ensemble des difficultés pianistiques avec une rigueur scientifique inégalée depuis Bach. Avec ses 24 Préludes, Chopin produit autant de haïkus, fulgurants et insaisissables.

L’émotion que provoque la musique de Chopin reste un mystère. Cette musique n’est pas sans danger, pour qui la joue comme pour qui l’écoute. Génie oblige.

Au programme
Préludes, Valses, Nocturnes, Etudes, Mazurkas, Ballades, Polonaises, Impromptus…
Comparaison avec des œuvres d’autres compositeurs romantiques  et jeux d’écoute.