Sonates pour clavecin et violon (1722)

Samedi 28 avril 2018, 9h-12h
Lieu   Conservatoire Populaire de Musique, Bvd Saint-Georges 36 (Genève) accès
Tarif de l’atelier   50 frs, support d’atelier et pause café inclus
Infos pratiques et formulaire d’inscription

Bach, Sonate pour clavecin et violon n°6 (début)


Les six Sonates pour clavecin et violon (BWV 1014-1019)

Composées à la cour de Köthen où Bach disposait d’excellents violonistes, les Sonates pour clavecin et violon s’inspirent des sonates en trio du 17e siècle dans lesquelles deux mélodies solistes dialoguent, accompagnées d’une basse continue. Bach attribue l’accompagnement et une mélodie de soliste au clavecin qui forme un couple idéal, façon Marguerite Duras, avec la mélodie du violon. Non seulement ils tissent des entrelacs amants, mais l’union de leurs timbres et les riches harmoniques du clavecin qui soutiennent et enveloppent le violon, le font ressortir comme engendrant et engendré.

Bach opère dans ses Sonates la synthèse du lyrisme italien dans les mouvements lents et du style fugué des écoles du Nord dans les mouvements rapides. Comme souvent en fin de cycle, il compose une sixième Sonate particulière, en cinq mouvements et non quatre, avec une symétrie parfaite et un solo de clavecin au centre. Cette façon de conclure en ouvrant laisse penser que Bach, après avoir construit une encyclopédie, s’autorisait à esquisser une nouvelle lettre après le Z.

Contenu de l’atelier
Une vue d’ensemble des Sonates et de leurs caractéristiques, des jeux d’écoute et de reconnaissance des mouvements, présentation de morceaux représentatifs et d’une Sonate complète.

Versions écoutées
Gustav Leonhardt et Sigiswald Kuijken (clavecin-violon), autres versions (piano-violon)